Un lieu, une histoire, une ambition

D’une usine automobile au futur pôle culturel de Bruxelles

Un lieu hors norme

Une véritable cathédrale de verre et d’acier, son showroom monumental tourné vers la ville et ses ateliers situés le long des quais du canal…

L’ancien garage Citroën impressionne par ses dimensions hors-normes. Situé au carrefour de la place de l’Yser et du quai de Willebroeck, le complexe, qui occupe pratiquement un îlot complet, se distingue par son show-room, un palais de verre de 21 mètres de hauteur, rendu célèbre par sa façade-rideau arrondie. Cette architecture spectaculaire, baignée de lumière, fut conçue comme l’emblème audacieux d’une entreprise foncièrement novatrice.

<span class='copyright'>© RLICC-IPW3-Study Citroën 2013-2014</span>
<span class='copyright'>© RLICC-IPW3-Study Citroën 2013-2014</span>
Esquisse de la filiale belge S.D. (RLICC-IPW3-Study Citroën 2013-2014)<span class='copyright'>© S.N.</span>

Une histoire industrielle

Une usine construite sur un lieu choisi pour sa visibilité et son accessibilité, à proximité du canal et du centre historique de Bruxelles.

Au début des années 1930, André Citroën achète le terrain de la place de l’Yser. Un lieu idéal pour sa nouvelle usine automobile qui sera, pendant une longue période, la plus grande d’Europe. En collaboration avec l’architecte français Maurice-Jacques Ravazé, les architectes belges Alexis Dumont et Marcel Van Goethem dessinent un énorme complexe de 16.500 m², essentiellement constitué de verre, d’acier et de béton, qui entend correspondre à l’esprit moderniste de l’époque. Au cœur du bâtiment, un gigantesque hall des ateliers où étaient fabriquées les voitures, avant d’être exposées dans le showroom, à l’époque constitué d’un seul rez-de-chaussée. Après la Deuxième Guerre mondiale et l’occupation du bâtiment par l’armée allemande, le showroom fut subdivisé en plateaux supplémentaires pour augmenter les surfaces nécessaires aux activités du garage.

Une nouvelle ambition culturelle

Le déménagement des activités du garage Citroën marque l’avènement d’une nouvelle ère… résolument culturelle !

En 2015, la Société d’Aménagement Urbain (SAU) de la Région de Bruxelles-Capitale acquiert le garage Citroën-Yser afin d’y développer un pôle culturel d’envergure internationale, tel que souhaité par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Pendant deux ans, les activités du garage se poursuivent, le temps pour Citroën de construire son nouveau bâtiment. Entre-temps, la SAU lance un appel d’offres pour une mission d’analyse, suivie d’un concours international, repris par la Fondation Kanal, pour l’établissement d’un projet architectural de reconversion du site. Le projet lauréat a été rendu public à la fin mars 2018, quelques semaines avant l’ouverture de l’ancien garage Citroën pour une année de préfiguration, avant une longue période de travaux. La réouverture du musée sous sa forme définitive est prévue fin 2022/début 2023.