• Samedi, 29 janvier, 2022 - 18:30Lundi, 31 janvier, 2022 - 18:30
  • Dimanche, 30 janvier, 2022 - 18:30
  • Lundi, 31 janvier, 2022 - 18:30

Extra-muros

A1 Space, Alserkal Avenue, Dubaï

 

29, 30 et 31 janvier: dans le cadre du Quoz Arts festival
 

Ayur

de Radouan Mriziga

© Dajana Lothert / Tanz im August, Berlin, 2021
© Dajana Lothert / Tanz im August, Berlin, 2021

Dans le cadre de l’Exposition universelle qui se tient à Dubaï,  KANAL propose de faire découvrir le travail et l’univers de l’artiste Radouan Mriziga au travers une de ses dernières creations, AYUR. Le choix s’est naturellement porté sur ce danseur-chorégraphe d’origine marocaine, qui dans son travail artistique, s’attache à créer des ponts entre l’Orient et l’Occident. Cette performance se tiendra en dehors du site de l’exposition universelle dans ce haut lieu de l’art contemporain - Alserkal Avenue - situé dans le quartier créatif et réputé de Al Quoz.  Celui-ci accueillera au même moment la 9éme édition de son grand festival artistique et culturel annuel, le Quoz Arts Fest qui présentera AYUR à deux reprises.

 

Ayur est un solo de danse créé par Radouan Mriziga, danseur et chorégraphe né à Marrakech et basé à Bruxelles, et la première partie d'une trilogie axée sur la sémantique et les mythologies des Imazighen, le peuple indigène d'Afrique du Nord.

La trilogie est entièrement centrée sur des figures féminines, gardiennes de la transmission du savoir amazigh. Dans Ayur, Radouan Mriziga honore l'idée de transmission en créant un solo pour la chorégraphe et performeuse Sondos Belhassen.

Un travail où la chorégraphie émerge entre le rythme du corps et celui du texte, écrit avec la poétesse Lilia Ben Romdhane et le rappeur Mahdi Chammen "Massi.  Ayur est la déesse associée à la lune dans la Carthage punique.

 

Radouan Mriziga (1985)

Est un chorégraphe et un danseur originaire de Marrakech basé à Bruxelles. Après avoir étudié la danse au Maroc, en Tunisie et en France, Radouan Mriziga obtient un diplôme à P.A.R.T.S., à Bruxelles. Assez rapidement, il développe un travail personnel qu’il présente un peu partout dans le monde. Ses spectacles explorent la relation entre le mouvement, la construction et la composition. Se concentrant sur les êtres humains en tant que créateurs de leur environnement, les chorégraphies de Mriziga établissent des liens entre le corps en mouvement et l’expression de la forme dans les matériaux de tous les jours et dans l’architecture de notre environnement construit. Mriziga est artiste en résidence au Centre d’Art Nomade Moussem et, de 2017 à 2021, au Kaaitheater à Bruxelles.

 

 

Sondos Belhassen

Est interprète, formatrice, et actrice. Elle construit son travail autour d'expériences diverses, entre danse et cinéma. Elle enseigne également la danse, à l’espace El Teatro depuis 1998 ainsi qu’à l'Ecole Nationale des Arts du Cirque et à l'Ecole de l'Acteur au Théâtre National Tunisien. Sa recherche chorégraphique s'engage aux côtés de Malek Sebaï et Patricia Triki. A trois, elles signent des pièces, installations et performances dont deux ont été créées pour le Festival Dream City : Manel wu Sawssen en 2007 et La prison des délits de cœur en 2010. A l’occasion de la 7e édition du Festival Dream City, elle travaille sous la direction de Radouan Mriziga sur un projet de création, Ayur.

 

 

Credits

Concept, chorégraphie : Radouan Mriziga
Interprété et créé avec : Sondos Belhassen
Soutien à la recherche amazighe : Hajar Ibnouthen
Écrivains : Lilia Ben Romdhane et Mehdi Chammem « Massi »
Musique : Mehdi Chammem « Massi »
Costumes : Anissa Aida
Conception de l’espace : Radouan Mriziga
En collaboration avec : Flayou Architecte Flayou
Vidéo : Pragma Studio
Assistante artistique : Maïté Jeannolin
Assistante de production : Synda Jebali
Traduction : Marwa Manaï, Lilia Ben Romdhane et Mahdi Chammem
Image et montage : Nao Maltese
Remerciements : DEBO, Cyrine Boujila, Nawal Laroui, Leila Sebai, Manel Mahdouani, Mohamed Khalfallah, Zoubeir Mouhli, Wajdi Borji, Mehdi Ben Temessek, Ghilen Agrebi
Production : Dream City / L’Art Rue Coproduction Moussem, Festival de Marseille
Soutien à la production : A7LA5