• Jeudi, 2 avril, 2020 Dimanche, 1 novembre, 2020  

Exposition

Postponed

It never ends - John M Armleder & Guests

Coronavirus en Belgique: KANAL-Centre Pompidou reporte la date d’ouverture de l’exposition « It never ends » Suite aux décisions prises le jeudi 12 mars par le Conseil national de sécurité imposant, entre-autre, l’annulation de toutes les activités culturelles en Belgique, KANAL, en concertation avec les autorités régionales, le Centre Pompidou et l’artiste John M Armleder, reporte l’ouverture de l’exposition « It never ends » prévue le 2 avril 2020.

 

Peintre, sculpteur, concepteur d’installations, performeur, archiviste, curateur, collectionneur, éditeur, libraire, galeriste et plus encore, John M Armleder (né en 1948, vit et travaille à Genève, Suisse), est l’une des figures majeures de l’art des cinquante dernières années. A KANAL - Centre Pompidou, à Bruxelles, l’artiste est invité à investir, pour plus de six mois, les espaces du Showroom de l’ancien garage Citroën : sur les six plateaux bruts, Armleder propose, en dialogue avec une série de nouvelles installations monumentales qu’il a spécifiquement pensées pour le lieu, une constellation d’expositions, d’événements et de rencontres offrant la possibilité de plonger dans son univers et celui de ceux et celles qu’il aime.

 

Entre invitations à d’autres artistes et clins d’œil à ses influences, découvertes de figures oubliées et rétrospectives inattendues, performances hors normes et concerts de musique expérimentale, It Never Ends est une proposition artistique à plusieurs dimensions. Ce projet est le plus important qu’Armleder ait été invité à concevoir à ce jour. It Never Ends est une proposition paradoxale : elle est une exposition personnelle, mais composée par des auteurs multiples. Elle est, en quelque sorte, « un portrait chinois » de son concepteur, pour qui les questions d’hospitalité, de collaboration et d’amitiés ont toujours été centrales.

 

Structurée en trois grandes séquences (avril-juin, juillet-août, septembre-octobre), elles-mêmes subdivisées en programmes aux rythmes variables et pensés pour faire vivre l’exposition, ces grandes étendues, sont par ailleurs habités, activés et transformés en continu par un programme de concerts, de performances et de rencontres, qui vient occuper différents espaces en fonction des propositions des artistes. Organisé à un rythme hebdomadaire, et conçu par l’artiste au même niveau d’importance que les expositions, cette programmation « live » accueille chaque jeudi, un événement nocturne, en relation avec trois week-ends thématiques jalonnant l’ensemble du projet.