12/09/201807/01/2019

Livraison véhicules neufs 0

Lundi
12:00-19:00
Mardi
Fermé
Mercredi
12:00-19:00
Jeudi
12:00-19:00
Vendredi
12:00-19:00
Samedi
12:00-22:00
Dimanche
12:00-19:00

En rouge et blanc

Chaise à carreaux de faience blanc, Biennale de Venise, Italie, 1972© Hans Hollein© Centre Pompidou, MNAM-CCI/Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP

Le garage Citroën offre son « aire de livraison » à la collection d’objets de design du Centre Pompidou et du ADAM-Brussels Design Museum. Les couleurs rouge et blanc font écho à l’aménagement originel de cet ancien show-room, inspiré par les couleurs du logo Citroën.

Dans les années 1960, le blanc et le rouge s’imposent avec l’arrivée des plastiques et des matériaux synthétiques. Au sein de cette révolution des techniques, les couleurs rouge et blanc véhiculent une nouvelle approche hédoniste. Les formes ondulantes et fluides des objets inaugurent alors un nouveau rapport du corps à l’espace (Olivier Mourgue, Günter Beltzig). Les premières chaises en plastique, moulées par injection en une seule pièce, de Joe Colombo et ensuite, de Verner Panton transforment l’espace domestique.

Les designers s’emparent du rouge et du blanc pour concevoir des objets légers, multifonctionnels, empilables (Joe Colombo, Marco Zanuso et Richard Sapper, Anna Castelli-Ferrieri, Pier Giacomo Castiglioni et Achille Castiglioni, Gae Aulenti, Paolo Felli et Pierluigi Spadolini). Dans les années 1960, le blanc est également associé au minimalisme et au « degré zéro », renvoyant à un « anti-design » qui interroge la fonction.

A partir des années 1980-1990, les volumes sculpturaux de Ron Arad estompent les frontières entre art, design et architecture. Dans les années 1990, le designer futuriste Luigi Colani conçoit des prototypes de voitures aux lignes aérodynamiques, aux couleurs rouge ou blanc. Pierre Charpin souligne l’épure de ses formes archétypales à travers la couleur rouge. Le designer belge, Xavier Lust, associe quant à lui l’intensité de la couleur rouge à la mise en tension de ses surfaces métalliques pliées.

Minimalistes ou extravagants, fonctionnels ou fictionnels, ces objets de design font revivre ici toute une histoire industrielle, des années 1960 à aujourd’hui. En rouge et blanc.

 

Designers et artistes exposés : Ron Arad, Gae Aulenti, François Azambourg, Günter Beltzig, Achille et Pier Castiglioni, Luigi Colani, Pierre Charpin, Joe Colombo, Jonathan de Pas, El Ultimo Grito, Anna Castelli Ferrieri, Gérard Fromanger, Hans Hollein, Patrick Jouin, Xavier Lust, Jasper Morrison, Olivier Mourgue, Ora-ïto, Josh Owen, Walter Papst, Verner Panton, Marcello Pietrantoni & Roberto Lucci, Pierluigi Spadolini & Paolo Felli, Marco Zanuso & Richard Sapper.