• Samedi, 29 juin, 2019 - 20:00Dimanche, 30 juin, 2019 - 08:00

Rendez-vous

FESTIVAL PASS 14€

21.06 - 30.06.19

 

ou

 

Pass 5€ / dernier weekend

KANAL FABRIK

© Veerle Vercauteren

Cette véritable nuit de la création, première d'une série que l'on espère longue à KANAL-Centre Pompidou puisque appelée à devenir récurrente dès la réouverture, se tiendra dans la nuit du 29 au 30 juin.

 

Le principe de Fabrik est simple : nous invitons plusieurs institutions partenaires à choisir un artiste ou un collectif actifs dans la création contemporaine pluri-disciplinaire et ceux-ci prennent possession d'un « territoire » au sein des bâtiments de KANAL - Centre Pompidou. Cet espace devient totalement le leur, le temps de développer un projet entièrement nouveau et totalement inédit. Liberté de ton, liberté de moyens. Seul axe de conduite à respecter : privilégier un aspect bruxellois, avant-gardiste et expérimental, garder possible l'interaction avec le public et rendre visible le processus de création, in situ. Autrement dit, répétitions, générales et premières le temps d'une nuit unique en son genre.

 

The Word Radio 

20:00 - 04:00

 

MAROUCHKA

Ancré dans un solide registre musical féminisit/queer, MarouChka, résidente chez The Word Radio, amène une esthétique pure et sincère dans ses set marqués par l'EBM, l'italo-wave des années 80' et le post-punk.

LOUIS VOGUE

En l'espace de deux ans, Louis Vogue s'est hissé parmi les DJs les plus actifs de la vie nocturne bruxelloise. Sa pratique, presque insaisissable, transcende toutes les catégories et comme objectif principale de faire bouger.

WEIRD DUST (LIVE)

Producteur Bruxellois et résident chez The Word Radio, Weird Dust construit sa musique sur un processus sonore ardent mêlant percussions sur un style rétro-futuristes. Fort de son dernier album sorti sur Crevette Record, il présentera une performance live.

ALFRED ANDERS

Chef de fil du label Crevette Records, Alfred Anders naviguera le long de la nuit via sa palette de son signature. Attendez-vous à loucher discrètement sur la track-list....

 

MORPHING

Jean Casanova Castell, Filip Harna, Lola Martins-Coignus, Pierre-Alain Poirier, Emilie Terlinden

20:00 - 08:00 

 

Le Morphing est une technique d’animation virtuelle qui consiste en une transformation continue. Il s’agit du passage en douceur d’une image originale à une image finale par transitions graduelles. Dans l’esprit dynamique du montage d’images propre au Morphing, Jean Casanova Castell, Aurélien Cornut-Gentille, Filip Harna, Lola Martins-Coignus, Pierre-Alain Poirier et Emilie Terlinden proposent d’habiter un des territoires du Kanal - Centre Pompidou. Une scène vide, des objets qui se meuvent, des peintures tantôt emballées, tantôt montrées ou encore des ocarinas en forme d’oiseaux sont une partie des éléments d’une partition ouverte que les artistes et performeurs viendront jouer. Pour Morphing, de 20h00 à 8h00 du matin, une série de micros-événements se succèderont autour du dispositif jusqu’à infiltrer l’espace même de Kanal. Entre déplacements, activations et soudains silences, peut-être s’agit-il non pas tant d’exposer à la vue que de suggérer l’image manquante; celle non pas advenue, non pas à venir, mais à sans cesse réinventer dans la nuit.

Both two

Performance I - 20:15 

Performance II - 22:45

 

Dans Both, Two, Tussing et Vanderbruggen explorent le concept du duo, la plus petite unité de communion. Le duo de danse est un genre chargé d'histoire. Dans leurs formes les plus courantes, les duos reflètent l'éventail des possibles en termes de relations, faisant écho à un certain imaginaire culturel. Plus précisément, ils révèlent des attitudes naturelles à l'égard de qui peut se déplacer, comment et dans quelles conditions. Lorsque deux personnes dansent ensemble, une constellation d'invitations, de permissions et d'interdictions est mise au jour. Both, Two invite le spectateur à se projeter dans cette écologie complexe, au-delà de l'humain, de tout son corps : l'œuvre nous demande non seulement de voir mais également de ressentir. Entendons-nous un duo ? Quelles sensations évoque-t-il ? Des costumes aux textures palpables, des courants d'air et de sons tourbillonnants et une note de programme tactile accompagnent les mouvements de corps incarnés de façon tangible ; un véritable voyage pour les sens proximaux qui fait se rencontrer le visuel et l'auditif de façon inhabituelle.

 

 

Performance & Création: Vera Tussing & Esse Vanderbruggen Son: Mike Picknett Lumière: Bert van Dijck Costumes: Sofie Durnez, Jivan van der Ende Mise en scène: Vera Tussing Dramaturgie: Seb Kann Feed-back: Saïd Gharbi Collaboration artistique: JS Rafaeli Photographie: Alessandra Rocchetti Vidéo: Zoilly Molnar Production: Hiros Co-production:Kaaitheater, KAAP, The Place, IN / FINITY Soutien, Recherche, Residences: Vlaamse Gemeenschap, South East Dance, The Place, CND Paris, Tanzhaus Zuerich, ImpulsTanz , BUDA, STUK, KAAP, De Markten, Cc 't Vondel, De Warande, Stems Gallery / Cindy Daignault, Klein Verzet Tactile Programme Note: Anna Goette, Bert Van Dijck, Esse Vanderbruggen & Vera Tussing Soutien Complémentaire & Remerciements: Esther Severi, Anneleen Keppens, Zoltan Vakulya, Chen Wei Lee, Gorka Gurrutxaga, Laura Poletti, Magrit De Maegd, TOPAZ, Susan Carter-Schwantes, Bun Kobayashi & Clara Levy

Claude Cattelain

Performance 20:00 - 22:30

 

Claude Cattelain est l'auteur d'une œuvre multidisciplinaire mêlant performance, sculpture et vidéo. Sa pratique s'articule le plus souvent autour de son propre corps qu'il confronte inlassablement à de nouvelles contraintes. A l'aide de matériaux le plus souvent modestes, il teste en effet, à force d’équilibres instables et de mises en tension, les limites de la gravité et de l'endurance, répétant des mouvements précis jusqu'à l'épuisement ou la chute.
Au cours de sa performance, Claude Cattelain engagera avec d'immenses colonnes un parcours corps-à-corps dans les espaces bruts de Kanal.

Masayoshi Fujita

22:30 - 00:00 

Carwash

 

Basé à Berlin, le compositeur et batteur Masayoshi Fujita s'est un jour entiché du vibraphone, cet instrument de métal inventé en 1916 et depuis fort utilisé dans le jazz et dans la musique contemporaine. De 2012 à 2018, il lui a consacré une trilogie d'albums ; série qui tient plus de l'exploration ambient, voire même de la vision très personnelle du zen, que de l'utilisation habituelle de l'instrument. C'est une musique selon lui « inspirée du silence et de la profondeur du brouillard, des montagnes et de leur gravité ». Mais aussi des humains, quand s'ajoutent des violoncelles, de la flûte, des percussions et l'électronique.

 

CALCULATED RISK – THE RITUAL

Kasper Vandenberghe

00:00 - 00:40

 

workspacebrussels présente: 
 

Calculated risk de l’artiste équilibriste Kasper Vandenberghe se compose de trois parties intimement reliées entre elles : un rituel, une installation et une histoire. Le parcours forme une quête poétique qui s’interroge sur le degré de vulnérabilité que nous pouvons encore nous accorder aujourd’hui et sur la façon dont nous pouvons interpréter cette fragilité comme une force. Vandenberghe danse ainsi sur la corde raide entre deux désirs profondément humains : l’équilibre et le saut dans le vide vers l’inconnu.

 

Pour le rituel à Kanal – Centre Pompidou, il grimpe, vêtu d’une combinaison protectrice, tout en haut d’un échafaudage pour se laisser tomber de 4m20. Un risque calculé. Une ode à la fragilité et à la résilience exceptionnelle qu’ont en commun l’artiste qui crée et l’enfant qui joue. Chaque pas de Vandenbergh est accompagné d’un texte de Peter Verhelst.

Plus tôt ce jour-là à Kaaistudio’s l’installation nous montre le travail de bénédictin derrière ses recherches méticuleuses sur les essais et les erreurs. Il discute des divers aspects du risque calculé. Et à cause d'un décalage dans le montage de son mouvement de chute, toute l'entreprise de Vandenberghe apparaît soudain sous un autre angle.

 

DODO STAMP

Camille Lemile, Bára Barbora Hřebačková, Faustine Boissery
05:00 AM

 

Que se passe-t-il quand on n’arrive pas à dormir? Qu’est ce qui ne se passe pas? A quoi bon se lever? Ne pas trouver le sommeil quand on est épuisé... Est-ce notre conscience qui nous empêche de sortir de l’être ? Alors on tient plus d’bout ? Dodo Stamp est une expérience psychologique de la fatigue, et l’impossibilité de dormir, portée par une voix et une danseuse de claquettes.