Publié le
06/04/2022

Living Traces

Une collaboration artistique entre Kinshasa et Bruxelles

Living traces, projet passerelle entre Kinshasa et Bruxelles, s’articule autour de diverses propositions artistiques pluridisciplinaires qui se tiendront entre les deux capitales entre mars 2022 et mars 2023. Le projet s’inscrit dans la volonté du futur musée KANAL-Centre Pompidou de décentrer les regards en invitant à découvrir la diversité artistique congolaise, belge et belgo-congolaise.

Le point de départ est une réflexion sur les 60 ans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo et plus précisément, un double regard sur le passé et le présent de la RDC et de ses liens avec la Belgique. Quelles traces la colonisation du Congo a-t-elle laissées en Belgique ? Et qu’est-ce qui demeure aujourd’hui de cette (dé)colonisation dans ces deux pays ?

 

A la manœuvre de la narration du projet, les commissaires Sorana Munsya et Evelyn Simons, Johnny Leya et Twenty Nine Studio, Gia Abrassart et Joelle Sambi qui articulent leurs propositions en partenariat avec l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, le Festival Horst, la Cinematek, le CIVA et le tiers-lieu Café Congo.

 

Conscients que le travail sur les ‘traces vivantes’ n’est pas univoque et que l’appropriation de l’héritage colonial se traduit par de multiples aspects, tant émotionnels que militants, KANAL a pris le parti de laisser s’exprimer toutes ces voix et de permettre une plateforme d’échanges, de dialogue et d’expressions artistiques qui se déploieront entre mars 2022 et mars 2023.

 

Programme

Kinshasa-(N)Tonga: entre futur et poussière
22.03.2022-22.04.2022

 

Présentée par Twenty Nine Studio et Traumnovelle à l’initiative de Sammy Baloji, cette exposition vise à révéler la ville de Kinshasa à travers la pluralité des ‘manières de faire’ et de ‘produire’. Il s’agira de mettre en lumière les pratiques des artistes kinois qui sont porteuses d’un puissant imaginaire sur ce patrimoine partagé hérité de la colonisation. D’abord présentée à l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa (du 22 mars au 22 avril 2022) l'exposition reviendra à Bruxelles en septembre 2022.

 

The Act of Breathing
1
2.05.2022-31.07.2022

 

S’inspirant du poème éponyme de l'écrivain et poète congolais Sony Labou Tansi, l’exposition ambitionne de nourrir davantage les échanges et l'inspiration entre les mondes de la musique et de l'art. The Act of Breathing explore le souffle: une force répétitive et instinctive, une nécessité ou encore un outil potentiel de résistance politique. L’exposition sera composée de 10 œuvres d'art in-situ qui dialoguent d’un point de vue architectural et symbolique avec la base militaire d'Asiat à Vilvoorde. En parallèle, trois autres artistes se réuniront dans l’espace ‘Europa’ de Bozar à Bruxelles  et feront écho au programme de films sélectionnés par Monique Mbeka Phoba et qui seront diffusés à la Cinematek au mois de juin.

 

Café Congo
30.06.2022-1.07.2022

 

Fidèle à sa volonté de poser une réflexion sur les relations belgo-congolaises actuelles, le Café Congo offrira le temps d’un long week-end une vitrine aux figures emblématiques de la vitalité artistique congolaise en Belgique. Au menu de ce foisonnement artistique : sonorités de la Rumba congolaise, danses, performances, ateliers et expositions. Des collectifs de DJ seront à la manœuvre pour une grande soirée de clôture qui célèbrera également l’indépendance du Rwanda et du Burundi (1/07) qui s’inscrivent dans la foulée du Congo.

 

KINSHASA (N)TÓNGÁ: entre futur et poussière
23.09.2022-20.11.2022

 

Kinshasa (N)tóngá esquisse une image singulière de la capitale congolaise, de son développement et de sa structure urbaine. L'héritage du colonialisme et son impact sur l'architecture de la troisième plus grande ville du continent africain sont des thèmes abordés par les œuvres des artistes présentés. (N)tóngá signifie « aiguille»  ou « chantier »  en Lingala et fait donc référence au parcours anarchique qui caractérise l’évolution de Kinshasa jusqu'à aujourd'hui.Réalisée par Estelle Lecaille et Aude Tournaye (Twenty Nine Studio) en collaboration avec KANAL-Centre Pompidou, l’exposition s’articule autour d’une scénographie conçue par Traumnovelle qui, de par les matériaux utilisés, rappelle une esthétique de ville en devenir. Kinshasa (N)tóngá: entre futur et poussière ouvre ses portes le 23 septembre au K1 - pavillon faisant face au KANAL-Centre Pompidou de l’autre côté du canal. Ce lieu temporaire accueillera une programmation en amont de l'ouverture du futur KANAL-Centre Pompidou.