• Jeudi, 30 juin, 2022 - 00:00Vendredi, 1 juillet, 2022 - 23:45

Rendez-vousAtelierExtra-murosPerformanceExposition

Dans le cadre de Living Traces

 

Une co-producition KVS et KANAL-Centre Pompidou

 

Café Congo

Café Congo, tiers-Lieu artistique, féministe, décolonial et queer accueillera une fête populaire et politique comme seul ce lieu sait en proposer autour de la date anniversaire de l’indépendance du Congo. Niché à Anderlecht dans une ancienne usine, Café Congo accueille et met à l’honneur les créations, les réflexions et les résistances des afro descendants. A sa tête, Gia Abrassart, journaliste indépendante et militante d’origine congolaise en faveur d’une culture réellement déconstruite.

 

Fidèle à sa volonté de poser une réflexion sur les relations belgo-congolaises actuelles, le Café Congo offrira le temps d’un long week-end une vitrine aux figures emblématiques de la vitalité artistique congolaise en Belgique. Au menu de ce foisonnement artistique : sonorités de la Rumba congolaise, danses, performances, ateliers et expositions. Des collectifs de DJ seront à la manœuvre pour une grande soirée de clôture qui célèbrera également l’indépendance du Rwanda et du Burundi (1/07) qui s’inscrivent dans la foulée du Congo.

 

Pour l’occasion et après la première qui aura lieu au KVS en avril, KANAL et Café Congo proposent la nouvelle création de Joëlle Sambi, le Koko Slam Gang dont les protagonistes sont des femmes slameuses amateures, conteuses congolaises. Des seniors comme on dit par ici, des Koko (grands-mères) comme on dit au Congo.

 

Angélique, Rosaline, Félicienne, Alphonsine, Régine, Tshibundulu et leurs consoeurs choristes. Elles ont toutes plus de 70 et la plus ancienne culmine 88 ans. Sur scène, les récits s’entrechoquent, se croisent et les souvenirs sont vivaces. C’est donc pour pallier à l’absence de ces paroles dans les débats, les créations et les fulgurances autour des questions décoloniales actuelles que le Koko Slam Gang prend tout son sens parce que le futur ne se construit pas sans passés disent-elles. Le Koko Slam Gang c’est la mémoire, les bords perdus : invisibles sur l’affiche mais indispensables.

 

Commissariat: Gia Abrassart

 

Artistes invités

Joëlle Sambi, Hendrickx Ntela, Rokia Bamba, Le collectif MOnaco, Koko Slam Gang, Orchestre Rumba, …etc

 

Et les artistes résidents de Café Congo pour un programme éducatif en collaboration avec l’association Le Manguier en Fleurs d’Anderlecht.