• Samedi, 6 avril, 2019 - 15:00

Performance

LEGS FESTIVAL

 

La mémoire, celle dont nous héritons comme celle que nous construisons, se trouve au cœur du projet de Charleroi danse. C’est pourquoi, à La Raffinerie, nous rassemblons, dans un temps baptisé LEGS, des créations qui ont pour origine un regard sur une figure ou un acte appartenant à l’histoire de l’art et de la danse. Espace de création et musée vivant, Charleroi danse inscrit la danse comme un art de rupture et de continuité. En perpétuel legs pour les générations à venir.

 

Co-réalisation : Legs festival, La Raffinerie, Charleroi Danse, KANAL-Centre Pompidou

FARMER TRAIN SWIRL - ÉTUDE

Cassiel Gaube

L’origine de ce nouveau projet de Cassiel Gaube réside dans son intérêt pour les Street dances et la House qu’il a étudiée et pratiquée. D’un tricotage précis de déplacements et de pas, il resserre une écriture chorégraphique qui ouvre un espace poétique et questionne cet acte essentiel de la marche. Kanal - Centre Pompidou offrira ses espaces pour accueillir ce projet.

 

« Farmer Train Swirl - Étude » est né du désir de développer une pièce de danse au sein de l'habitat d'un style déjà existant, en prenant l'exploration de sa complexité intrinsèque comme point de départ à l'élaboration d'un objet chorégraphique.

 

Ce travail est une étude kinesthésique et subjective du champ de la House Dance — un style né dans les clubs de Chicago et New York au début des années 80. Ce solo s'inscrit dans le prolongement d'un processus de deux ans au cours duquel Cassiel Gaube s'est principalement consacré à l'apprentissage et à la pratique de la House, au sein des milieux parisiens et new-yorkais.

 

Les opérations de sampling, d’appropriation et de transformation sont au coeur de ce style, lui-même la synthèse et le développement de diverses danses, notamment le hip-hop, la salsa, la danse rasta et les claquettes. Embrassant ces principes, l’entreprise de l'artiste est ici comprise moins comme un acte de création ex nihilo que comme celui de sensiblement explorer ce riche écosystème de pratiques, d’expérimenter avec les formes qui l'habitent et d’en inventer de nouvelles.

 

Les mouvements, rythmes et attitudes s'entrelacent en des constellations fugaces, déployant le lexique de pas précis de la House dance. La chorégraphie s’ouvre à l’inattendu et à l’émergence d’une danse hybride. « Farmer Train Swirl » est une étude sur les transformations, un jeu à la limite du reconnaissable.

 

Création: Cassiel Gaube Conseils artistiques: Liza Baliasnaja, Theo Livesey, Manon Santkin Soutien technique et lumière: Luc Schaltin Production: Hiros Coproduction: Charleroi danse Avec le soutien de: Vlaamse Gemeenschapscommissie, Kunstencentrum BUDA De School van Gaasbeek Merci à: Monastère de Clerlande