• Dimanche, 30 juin, 2019 - 14:0022:00

ConcertDJ Set

Terrasse

Gratuit 

 

KOMPAKT BY DAY

open air

© kompakt

Simon Reynolds, le très respecté journaliste musical britannique, a dit du label Kompakt (basé à Cologne depuis 1998) qu'il avait contribué plus que tout autre à la domination de la dance-music allemande sur la scène électronique internationale des années 2000. Chose rare : aujourd'hui que la hype « techno minimale » qui l'a fait connaître au plus grand nombre est retombée, la structure jouit toujours d'une excellente réputation. Ce n'est pas que Kompakt s'est réinventé. C'est que la ligne de conduite n'a, en 20 ans, jamais déviée : promouvoir une musique électronique et aventureuse, pas que dansante, souvent psychédélique et parfois même ouvertement pop. Et Kompakt, c'est aussi une écurie de DJ's hédonistes passés maîtres dans l'art d'enthousiasmer les foules, peu importe l'heure et le décor. Bref, voilà une journée de clôture, de 12 à 22 heures placée sous le signe de la fête, de la danse et des sourires.

 

Tom Demac - Live
Arrivé chez Kompakt en 2018 seulement, le gallois Tom Demac n'est pas pour autant né d'une pluie récente. Ses premières sorties datent de 2004, sur son propre label, Electronique Audio. En 2012, c'est « Critical Distance Pt. 2 » qui le propulse sur la scène internationale. Pour qualifier son travail, il utilise depuis régulièrement le hashtag #emotechno, certes au second degré mais non sans pertinence. Si le beat et les basses sont le moteur de sa musique, Demac n'hésite en effet jamais à se montrer rêveur dans ses ambiances, ni à y inclure des éléments pop, dont les voix du trio Real Lies sur « White Flowers », ou des expérimentations proches de l'intelligent techno des années 90.

 

Denis Stockhausen – DJ set
Depuis 2012, Denis Stockhausen est la force motrice des soirées « My Dear » du club Gewölbe à Cologne, considérées comme le rendez-vous des connaisseurs qui aiment s'amuser sans se prendre au sérieux. Le choix de son patronyme en dit d'ailleurs long : il n'est pas de la famille de Karlheinz Stockhausen, le compositeur renommé, mais s'occupe en journée de la logistique des stocks du label Kompakt. On aurait toutefois bien tort de le considérer comme le « bon pote à qui on refile les platines pour chauffer la salle » puisque c'est un DJ aux goûts pointus et éclectiques, déjà vu aux manettes des clubs européens les plus renommés : Panorama Bar, Watergate, Rex, Golden Pudel Club, etc...

 

Michael Mayer - DJ set
Au moment de s'emparer des platines, la mission a toujours été claire pour Michael Mayer, l'un des co-fondateurs du label Kompakt  : divertir le public tout en lui subvertissant ses goûts. Au menu de ses sets : tubes et surprises, nouveautés et classiques, techno, house et pop. Le tout pas dénué d'humour, fut-il noir. Des années que ça dure, sa carrière ayant débuté en... 1985. Une recette gagnante qui a notamment amené cette véritable star de son secteur des soirées Total Confusion de Cologne à une résidence au prestigieux Nitsa de Barcelone, du Weetamix de Genève à la Robert Johnson d'Offenbach, de la Fabric de Londres au Berghain de Berlin. Ses maîtres mots : « intuition » et « spontanéité ».

 

Tobias Thomas – DJ set
Vieil ami de Michael Mayer, parrain de son premier fils, Tobias Thomas fait partie de l'aventure Kompakt depuis les premiers jours et est aujourd'hui project manager au sein du label. Avant cela, il a aussi été journaliste musical pour le magazine allemand Spex (il y interviewa Justin Timberlake) et, jusqu'en 2013, directeur de programmation du très sympathique festival c/o pop à Cologne. Le deejaying, qu'il pratique depuis plus de 30 ans, n'est toutefois pas qu'un hobby, Tobias Thomas étant renommé aux 4 coins du monde pour la finesse de ses sélections musicales, très axées sur la techno mélodique, ainsi que ses aptitudes techniques.