• Jeudi, 24 septembre, 2020 Dimanche, 25 avril, 2021  

InstallationExposition

Showroom 0

Entrée libre (espace public)

It Never Ends – Charlemagne Palestine

”””CHARLEWORLDSSS CREATORSSS CARILLONNN”””””

©  Hugard & Vanoverschelde

Artiste inclassable, musicien pionnier, expérimentateur inlassable, Charlemagne Palestine installe, durant sept mois, un carillon monumental au rez-de-chaussée du Showroom. Une installation invasive que cette figure de l’avant-garde américaine installée à Bruxelles propose d’activer régulièrement sous la forme de concerts hypnotiques.

 

Figure culte de la scène artistique et musicale internationale, Charlemagne Palestine est une personnalité inclassable : ses installations immersives, obsessionnelles, fascinantes, ne peuvent en effet être dissociées de ses performances rituelles, habitées, étranges, ni de sa musique répétitive, hypnotique et visionnaire.

 

Originaire de New York, où il croise le chemin des artistes du mouvement Fluxus, de Tony Conrad, La Monte Young ou encore de Terry Riley, c’est en Californie dans les années 1970 qu’il approfondit ses expérimentations électroniques dans la proximité de Morton Subotnick, compositeur pionnier dans l’usage des synthétiseurs modulaires.

 

Proche de John M Armleder qu’il a rencontré alors qu’il vivait à Genève dans les années 1970, Charlemagne Palestine a collaboré par la suite avec des figures aussi diverses que Laurie Anderson, Sonic Youth ou Pan Sonic. Aujourd’hui installé à Bruxelles, il n’a de cesse de renouveler son approche, foncièrement expérimentale, ouverte et totale de l’art, qui fait de lui, comme il le dit, un « artiste à 360° ».

 

Dans le cadre de It Never Ends, Charlemagne Palestine occupe durant sept mois une partie du rez-de-chaussée du Showroom, avec une installation performative et collective : un carillon monumental, que l’artiste a transformé en une vaste sculpture, entre objet mystique et instrument futuriste. Performé par Charlemagne Palestine, mais aussi par divers musiciennes et musiciens invités, le carillon sonne, dès septembre, l’ouverture de l’exposition.

 

Pendant toute la durée de It Never Ends, l’artiste propose un rendez-vous régulier, afin de faire l’expérience, des possibilités uniques de cet instrument atypique, si et cher à l’artiste, et qui le renvoie à l’origine de son œuvre, puisque c’est en tant que carillonneur, au début des années 1960 dans une église de Manhattan, que Charlemagne Palestine a débuté ses explorations soniques, déjà situées aux croisement du rite et de l’avant-garde.