Publié le
25/12/2020
© Veerle Vercauteren

La Fondation KANAL obtient son permis d’urbanisme

La construction du futur pôle d’Art moderne et contemporain peut commencer

Vendredi 25 décembre 2020 — Suite à un concours international d’architecture, la Fondation KANAL a déposé une demande de permis d’urbanisme courant 2020. Comme le veut la procédure, après soumission à l’enquête publique en septembre, le projet a fait l’objet d’un débat en commission de concertation et a subi de  légères modifications afin de prendre en compte certains éléments. Et c’est ce 18 décembre 2020 qu’Urban.Brussels a délivré le permis d’urbanisme à la Fondation KANAL annoncent Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, en charge de la politique biculturelle d’intérêt régional, et Pascal Smet, Secrétaire d’Etat en charge de l’Urbanisme.

« Avec la délivrance de ce permis, c’est le chantier KANAL qui se met en route et je me réjouis de cette étape importante. La transformation de ce bâtiment doit donner un phare culturel à notre Région. KANAL ce sera un musée de classe internationale qui donnera la place aux créations d’artistes bruxellois de tous les horizons. KANAL, ce sera aussi un lieu destiné à créer des ponts entre les citoyens et citoyennes issus de toutes nos cultures, nombreuses et diverses en Région bruxelloise. KANAL, ce sera également un espace de rencontre entre les habitants de la ville et nos imaginaires, où nous pourrons rêver les modèles de cohésion sociale urbaine de demain dans une perspective artistique. Ce chantier verra naître un pôle muséal regroupant la Fondation KANAL et CIVA que nous ouvrirons au public en 2024. Nous mettons en marche le chantier de notre projet de région, centré sur le déploiement de nos pratiques culturelles et créatives », déclare le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort.

«A l’époque, ensemble Yamila Idrissi et moi on avait plaidé pour la realisation d’un musée d’arts modernes à Bruxelles et cela via l’organisation d’un concours international.  Avec ce projet, la culture devient le moteur du redéploiement de la zone du canal et du quartier Nord.  Avec son rayonnement international et son encrage local ce musée dotera Bruxelles, carrefour des cultures, d'un nouvel atout de rencontre et du rayonnement de notre ville.  Mais pas seulement car avec ce musée, le parc Beco, la passerelle Suzan Daniel et l’espace public Sainctelette redessiné, nous allons démontrer que Bruxelles est capable de porter et réaliser un projet ambitieux  et rendre Bruxelles une city for people » ajoute Pascal Smet.

L’ancien garage Citroën a été acquis par la Région bruxelloise pour le transformer en un grand pôle muséal du 21e siècle dédié à l’Art moderne et contemporain.

Le site s’étend sur 1,7 hectare et permettra de créer 12.000 m² dédiés d’espaces muséaux, d’accueillir la Fondation CIVA sur 7.000 m² mais aussi de décliner sur 13.000 m², des espaces publics intérieurs polyvalents destinés à la culture, aux rencontres, aux animations pédagogiques et socioéducatives. Enfin, 9.000 m² d’espaces communs serviront aux bureaux, ateliers, auditoires, stockages, locaux techniques.

Les travaux comprennent la restauration et la réaffectation des éléments patrimoniaux les plus importants du site, à savoir l’espace emblématique de l’ancien showroom et celui des ateliers, ainsi que la construction de trois nouvelles émergences : une pour le Musée d’Art moderne et contemporain, une pour le CIVA, et une pour les activités communes, comprenant un ensemble mixte de fonctions qui sera construit en lieu et place de l’ancien bâtiment des bureaux démoli préalablement. Ce dernier sera dénommé le Rassembleur.

« KANAL dispose désormais de toutes les autorisations nécessaires pour doter Bruxelles d’un musée du XXIe siècle dédicacé, dans un esprit résolument multidisciplinaire, à l’art moderne et à la création contemporaine ainsi qu’aux riches collections d’architecture et d’urbanisme de la Fondation CIVA. C’est une étape importante pour poursuivre la transformation de cet ancien garage en un lieu d’art, de culture et d’échanges, qui va permettre de renforcer l’attractivité culturelle de la capitale » déclare Yves Goldstein pour la Fondation KANAL.

 

Ce projet a fait l’objet d’un concours international d’architecture. Dans leur projet architectural, nommé  « une scène pour Bruxelles» les lauréats, les bureaux noAarchitecten (Bruxelles), EM2N (Zurich) et Sergison Bates architects (Londres) avaient insisté sur la nécessité de conserver au maximum les éléments du passé. Ainsi le bâtiment du showroom est restitué dans son état d’origine. Les planchers intermédiaires ajoutés dans les années cinquante sont supprimés, et la façade en aluminium des années septante est remplacée par une façade en verre et en acier conforme au modèle d’origine. Le volume de la toiture inclinée est ramené à l’horizontale pour permettre la création d’une terrasse accessible au public. Sur cette terrasse, un volume en retrait est installé pour recevoir un bar et une terrasse couverte.

La palette chromatique et matérielle insère KANAL dans le contexte du XXIème siècle. Les époques successives ont vu la palette chromatique du bâtiment évoluer radicalement du brun foncé vers le blanc actuel. Le projet propose une relecture des éléments compositionnels du bâtiment à travers la couleur. Le revêtement des parties structurelles sera de teinte gris foncé, dans une teinte similaire à la palette de 1934.

Cette étape permet d’avancer vers la concrétisation du projet initié en 2016 par le gouvernement bruxellois de Rudi Vervoort.